Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 07:00

 

Comptages varroas :

 

Comme chaque fois après le traitement hivernal, j’ai effectué les comptages des varroas tombés sur les trappes.

 

Cette année, je souhaitais particulièrement observer les différences éventuelles entre les colonies de « Buckfast » et les autres (noires ou hybrides), nous avions donc procédé au même traitement de fin d’été (lanières Apivar) sur toutes les ruches des deux ruchers.

 

Sur les 13 jours suivant l’acide oxalique, le total de varroas tombés est :

 

            Ruche                                   varroas
02 - Buckfast                                      267
03 - Buckfast                                        69
09 - Essaim Buckfast                                        27
01 - Hybrides                                          2
04 - Hybrides                                          0
05 - Essaim Noires ?                                             48
06 - Hybrides                                             49
07 - Hybrides                                       211
10 - Hybrides                                                5

 

Donc : pas de miracle, mes « Buckfast », bien que réputées bonnes nettoyeuses,  sont tout autant varroassées que les autres. Particulièrement la 02 qui est très forte et qui n’a pas essaimé.

 

Globalement on retrouve des chiffres comparables aux années précédentes, et une fois encore le traitement hivernal semble bien avoir été nécessaire puisque la moitié des ruches atteint le seuil des 50 varroas résiduels. Ce seuil hivernal est souvent avancé comme pouvant mettre en péril les colonies.

 

Pour plus d’informations sur le varroa voir :
http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com/article-20-varroa-destructor-57711356.html  

et sur les comptages voir :
http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com/article-38-comptage-varroas-hiver-2011-2012-96163665.html

http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com/article-49-comptages-varroas-hiver-2012-2013-114876509.html

 

 

Ruche n° 04 :

 

Lors d’une visite au rucher par une de ces douces journées de décembre, j’avais été surpris de voir des mâles sur la planche d’envol. Normalement à cette époque de l’année il ne doit plus y avoir de mâles (voir article 11 : http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com/article-11-mais-a-quoi-servent-donc-les-males-49414003.html ).

 

Lors des comptages de varroas, j’avais aussi trouvé sur la trappe de gros déchets d’opercules ressemblant à ceux de couvain de mâles comme ceux que l’on trouve au printemps.

 

Zéro varroa tombé après l’acide oxalique : trop beau pour être honnête !

 

Comme cette colonie avait perdu du poids, la question se posait de la nourrir mais je n’avais pas envie de nourrir une colonie orpheline, condamnée d’avance, et potentiellement source d’élevage de fausses teignes (voir article 22 http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com/article-22-fausses-teignes-mais-vrais-ou-faux-problemes-59148466.html ), aussi je profitai d’une nouvelle belle journée de ce début janvier pour faire une visite rapide de la ruche et prendre une décision.

 

Malheureusement, j’avais la confirmation de tous mes doutes :

 

BLOG6201

 

Du couvain de mâles dispersé : la ruche est orpheline et bourdonneuse.

 

Des ouvrières non fécondées pondent et ne donnent que des mâles (voir article 15 : http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com/article-15-ruche-orpheline-ou-pas-52686832.html ).

 

Inutile de la nourrir : lui faire passer l’hiver serait prendre le risque qu’elle finisse pillée et/ou envahie de fausse teigne.

 

Nous l’avons donc dispersée à distance du rucher après l’avoir bien enfumée pour que les abeilles capables de voler se gorgent de miel et aient des chances d’être acceptées dans les autres ruches.

 

Dans cette histoire j’aurai appris que les abeilles pondeuses n’ont pas d’arrêt de ponte en hiver contrairement à une reine et malgré le froid.

 

Par contre il reste toujours le questionnement sur le pourquoi cette ruche est tombée orpheline alors qu’à la visite sanitaire très (trop ?) approfondie du 3 septembre elle comportait 3 cadres de couvain d’ouvrières et qu’elle avait été jugée saine par les experts.

 

Les hypothèses sont nombreuses et il est alors facile de rejeter la faute sur d’autres. Seule certitude : cette ruche n’avait pas donné de bonnes récoltes de miel de toute l’année et une « non-valeur » finit toujours mal.

 

Activité hivernale :

 

Après un bon coup de froid, l’hiver est plutôt doux pour l’instant et chaque fois que le soleil se montre, les abeilles en profitent pour s’activer et même rentrer du pollen :

 

BLOG6202

 

Mais où trouvent-elles du pollen en décembre et janvier ?

 

Sur les noisetiers qui ont cette année de magnifiques chatons :

 

BLOG6203 

 

… ou ailleurs puisqu’on a déjà vu des fleurs de pissenlit lors d’une promenade dans notre belle gâtine tourangelle.

 

L’essaim d’abeilles noires est particulièrement actif à cette époque de l’année alors que les « Buckfast » le sont moins. Cela n’étonnera pas les défenseurs de l’abeille noire qui rappelleront qu’elle est adaptée à notre région depuis des milliers d’années.

 

Mais la vivacité de la noire s’exprime aussi lorsque je bricole la trappe de comptage : j’ai intérêt à me protéger, ce qui n’est pas le cas avec les « Buckfast » toujours très douces.

 

Avec cette météo, les pesées arrière des ruches montrent qu’en un mois (du 11/12 au 11/01) elles ont gardé un poids constant. En dehors des essaims, il n’y a donc pas lieu de les nourrir pour l’instant.

 

 

Frelon asiatique :

 

Les feuilles des arbres ayant fini de tomber, on peut faire des découvertes en levant les yeux.

 

Ainsi, en pleine ville de Tours :

 

 BLOG6204

 

 BLOG6205

 

… un gros nid de frelons asiatiques à la cime d’un arbre derrière un restaurant réputé de la ville (le gîte et le couvert ?).

 

Ce nid ne présente plus d’intérêt, les intempéries finiront de le détruire et il ne sera pas réutilisé par les frelons. Par contre on peut imaginer le nombre de futures fondatrices qu’il a dû produire pour l’année prochaine.

 

Comme nous, nos amis des abeilles en ville peuvent prévoir des pièges au printemps.

 

Merci de votre attention, et … à bientôt sur :

 

http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com

 

Henri

 

(Remerciements et Bibliographie : voir l’article n° 0 http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com/article-0-remerciements-et-bibliographie-43600752.html )

Partager cet article

Repost 0
Published by Henri
commenter cet article

commentaires

AUVRAY Serge 21/01/2014 15:11

Bonjour,


Merci pour votre réponse.

Ayant fait partie d'une structure syndicale rattachée à un GDSA durant deux ans, j'ai fini par me poser les questions soulevées par le dernier paragraphe de votre réponse.... car on ne m'a toujours
parlé que de médicaments à base d'amitraze .....!? dont il est établi, qu'il

s'agit d'un produit cancérigène.....

Sur le long terme, à mon avis, les médicaments au même titre que les antibiotiques, finiront par être préjudiciables à la résistance des colonies, et par là même à l'apiculture.

La solution d'avenir pour lutter contre le varroa, passe probablement par la sélection des colonies VSH.

Sur ce sujet, j'ai eu l'occasion, le 11 Janvier dernier, d'assister à une conférence de qualité, présentée par Julien Perrin ( Apiculteur - Agrégé de Biologie ).

La position et les travaux de ce jeune biologiste sur le problème du varroa, méritent d'être divulgués, aussi, je vous recommande de prendre connaissance de la vidéo intégrale de cette conférence,
sur son site "apihappy" ou sur le site "mellifera".

Cordialement.


Serge AUVRAY

Henri 21/01/2014 15:41



Merci pour l'info, je vais aller voir cette vidéo.



AUVRAY Serge 21/01/2014 08:51

En complément de l'acide oxalique contre les varroas, avez-vous déjà utilisé l'acide formique à la place des médicaments à base d'amitraze ? J'aimerais avoir l'avis de l'apiculteur expérimenté que
vous êtes.
A vous lire
Cordialement

Henri 21/01/2014 12:02



Bonjour,


Pour l'instant je n'ai toujours utilisé que des produits préconisés par le GDSA : soit à base de thymol (APIGUARD ou APILIFEVAR) soit à base d'amitraze (APIVAR) en traitement de fin d'été.


Je n'ai donc pas encore fait l'expérience de l'acide formique et je suis intéressé d'avoir des retours d'expérience avec des comptages précis des varroas résiduels après un traitement
hivernal suite à une traitement de fin d'été à l'acide formique (très utilisé dans d'autres pays).


Mais, pour l'instant, je ne pense pas en faire moi-même l'expérience car cela me ferait sortir du GDSA.


En effet, je pense qu'il est très important que les apiculteurs amateurs restent groupés et solidaires car notre avenir est sujet à de nombreuses attaques de la part de différents groupements,
sommités, organismes et structures qui aimeraient bien réserver l'apiculture exclusivement aux professionnels.


Bien qu'ayant des ruches depuis bientôt 10 ans, je ne me sens toujours pas être un "apiculteur expérimenté", je ne suis toujours qu'un amateur en recherche de connaissances aussi je vous
invite plutôt à rejoindre votre GDSA local et une structure syndicale locale ouverte aux amateurs où vous pourrez rencontrer de vrais apiculteurs expérimentés.


Mais dans une logique de réduction de l'utilisation des pesticides, il serait bon que des recherches sérieuses soient faites pour nous aider à trouver des alternatives à l'amitraze alors que
certains préconisent maintenant de doubler le traitement avec les lanières à l'amitraze : ça doit aussi en arranger certains que l'apiculture trouve sont salut (à court terme) par une
augmentation de l'utilisation des pesticides !


Bien apicalement,


 


 



MYGABEILLE 15/01/2014 22:09

et oui ces beaux jours font sortir nos petites abeilles et elles rentrent en effet pas mal de pollen contrairement a vous moi mes deux colonies de buckfast ont eu très forte activité par contre moi
je ne sais pas pourquoi mes les buckfast doivent me détester car dans chaque rucher que je peux aller ainsi que les miennes systématiquement elles me piquent alors que les noires rien !!!! bonne
saison apicole et tous mes voeux les meilleurs pour 2014 amicalement

Marie-France et Henri 15/01/2014 23:04


Merci, meilleurs voeux à vous aussi.


Présentation

  • : Miel et Abeilles en Touraine
  • Miel et Abeilles en Touraine
  • : Un rucher en Touraine au fil des saisons, la vie des abeilles, les travaux des apiculteurs et leurs émotions.
  • Contact

Histoires en Touraine :

Notre amie Capucine11 nous raconte les merveilleuses histoires de la Touraine et du Val de Loire 
miniaturehttp://www.histoires-et-aventures-en-pays-de-loire.com

Promenade culturelle :

Découvrez la Loire à bord du Saint-Martin-de-Tours, la richesse de ses paysages, de sa faune et des inspirations littéraires qu'elle a suscitées.
BateauSaintMartinDeToursDevantLaLanterneCompressée
http://www.naviloire.com