Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 07:30

Le 18 juillet nous avons fait la récolte du miel de forêt.

 

Les floraisons des châtaigniers, tilleuls et ronces étaient à peine terminées mais les tournesols, rattrapant le retard printanier, commençaient à fleurir.

 

Alors, pour garder le côté sauvage de ce miel, il fallait le récolter.

 

BLOG5701

 

Cette ruche « Buckfast » avait rempli ses 3 hausses mais :

 

- la troisième n’étant pas operculée, elle n’a pas pu être récoltée. Elle n’est pas perdue pour autant puisqu’elle rejoindra le miel d’été.

 

- la première hausse avec 6 beaux cadres de couvain n’a pu être récoltée que partiellement.

 

Craignant un grand besoin de place pour la ponte de cette reine prolifique, j’avais en effet mis la grille à reine seulement sous la deuxième hausse pour éviter une incitation à l’essaimage et il semble bien que cela était nécessaire.

 

La « buckfast » faible n’a rien donné puisqu’elle avait essaimé. Mais comme on a attrapé un de ses essaims et qu’elle a gardé une jeune reine qui a enfin commencé sa ponte, on aura gagné une colonie.

 

Au rucher de la Vallée de la Dême, la récolte a aussi été intéressante.

 

Plusieurs ruches d’abeilles « locales » (probablement hybrides) ont donné 2 pleines hausses de miel, bien récoltables puisque Marie-France met toujours la grille à reine sous la première hausse (voir article 42-Pour ou contre la grille à reine ?  http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com/article-42-pour-ou-contre-la-grille-a-reine-105399629.html ) et comme à la Huberdière, les ruches qui ont essaimé n’ont rien donné.

 

On ne fera le bilan de la comparaison entre « Buckfast » et « locales » qu’après la dernière récolte … et le passage de l’hiver, mais, déjà avec l’essaim, je constate un besoin de nourrissement important pour les « Buckfast » … à suivre.

 

Après désoperculation :

 

BLOG5702

 

… extraction :

 

BLOG5703

 

… filtration, décantation et maturation, le miel a pu être mis en pot :

 

BLOG5704

 

Encore liquide, il a cette belle couleur foncée typique des miels de forêt mais, en cristallisant, il s’éclaircira.

 

Avec ce miel, il est toujours amusant de constater les différences de goût, de couleur et de consistance entre les deux ruchers à l’environnement différent.

 

Globalement nous sommes satisfaits de cette récolte car avec deux fois moins de ruches que l’année précédente nous avons récolté 2 fois plus de miel de forêt (par contre, sur le miel de printemps, c’était 4 fois moins).

 

Après plus d’une année de mauvais temps, ce mois de juillet magnifique aura été très profitable.

 

Météo et essaimages ont des conséquences directes et importantes sur les quantités de miel récolté ce qui peut masquer d’autres phénomènes plus difficilement appréciables en apiculture de loisirs, hormis les intoxications aigües.

 

Merci de votre attention, et … à bientôt sur :

 

http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com

 

Henri

 

(Remerciements et Bibliographie : voir l’article n° 0 http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com/article-0-remerciements-et-bibliographie-43600752.html )

Partager cet article

Repost 0
Published by Henri
commenter cet article

commentaires

Noel 05/08/2013 10:00

Félicitations pour votre blog et cet article très intéressant et très bien conduit.
Je suis pour ma part un jeune apiculteur avec seulement 3 années de pratique.
Je n'ai que 2 ruches, une avec des abeilles de souche "italienne", l'autre avec des abeilles de souche "noire du Caucase".
J'observe des différences très prononcées de comportement et de rendement :
- les abeilles noires du Caucase sont très actives (les butineuses démarrent tôt et ne s'arrêtent qu'une fois le soleil bien bas), forment énormément de propolis pour cimenter le moindre
interstice, produisent plus de miel de les italiennes mais, c'est l'inconvénient majeur à mon goût, elles sont très "piquantes" dès que l'on s'intéresse à l'intérieur de la ruche. Il m'est arrivé
(avec mon prélèvement de miel) que des gardiennes me poursuivent sur 20m jusqu'à l'entrée de notre habitation...
- les italiennes sont hyper douces, permettent même de les "travailler" sans gants et bras nus sans risquer de piqûres. Hélas je constate un rendement très inférieur, et une amplitude de butinage
plus réduite en comparaison avec la ruche voisine, distante d'une dizaine de mètres.
Je réfléchis sur le choix à faire pour l'avenir car je compte l'an prochain favoriser l'accroissement du nombre de mes ruches : Cauase ou italiennes ?
Qu'en pensez-vous ?
Cordialement

Henri 05/08/2013 12:51



Bonjour et merci beaucoup pour votre commentaire très intéressant.


Etant personnellement aussi dans le tatonnement et l'hésitation, je me garderai bien de vous conseiller sur ce choix.


A savoir que si vous faites de l'élevage ou de l'essaimage artificiel à partir de vos ruches, il y aura forcément une hybridation avec toutes les abeilles environnantes (vos deux races et celles
des ruchers voisins).


Même si j'ai l'impression que le caractère d'origine de la reine reste dominant, de l'hybridation tout peut arriver : le meilleur comme le pire (agressivité).


En plus des races d'abeilles citées, ne pas oublier l'abeille noire présente à l'origine dans notre environnement qui n'a pas que des défauts.


Sur une ou deux ruches, nous ne pouvons pas vraiment juger de la productivité d'une race d'abeilles car cela dépend alors trop de la qualité individuelle de la reine qui peut être variable,
notamment après deux années où les fécondations ont été perturbées par la météo.


Ainsi, sur quatre ruches "Buckfast" de la même origine, avec un ami apiculteur, nous avons tous les deux une faible et une forte.


Merci pour l'attention que vous portez à notre blog.


Bien apicalement



Présentation

  • : Miel et Abeilles en Touraine
  • Miel et Abeilles en Touraine
  • : Un rucher en Touraine au fil des saisons, la vie des abeilles, les travaux des apiculteurs et leurs émotions.
  • Contact

Histoires en Touraine :

Notre amie Capucine11 nous raconte les merveilleuses histoires de la Touraine et du Val de Loire 
miniaturehttp://www.histoires-et-aventures-en-pays-de-loire.com

Promenade culturelle :

Découvrez la Loire à bord du Saint-Martin-de-Tours, la richesse de ses paysages, de sa faune et des inspirations littéraires qu'elle a suscitées.
BateauSaintMartinDeToursDevantLaLanterneCompressée
http://www.naviloire.com