Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 07:30

Il est fortement conseillé de renouveler régulièrement les cadres de corps de ruche pour éviter l’accumulation des résidus dans les cires (saletés, spores, bactéries, champignons, produits de traitement anti-varroa, … etc.).

 

Mais, sans méthode, entre la théorie et la pratique, il y a vite un grand écart : à la première visite de printemps on peut ne pas avoir le cœur à priver les abeilles d’un cadre ayant encore du miel ou du pollen malgré sa cire noire.

 

Et comme il est exclu de supprimer des cadres ayant du couvain, ces vieux cadres du centre dans lesquels la reine aime pondre vont s’encrasser et finir par casser lors d’une visite.

 

Il est pourtant préconisé de changer au moins deux cadres chaque année, et de préférence trois ou plus, mais il est rarement indiqué comment faire précisément pour le débutant.

 

De ce fait, nous avons très vite adopté une stratégie compatible avec nos compétences du moment et avec nos ruches (Dadant 10 cadres).

 

Voici comment nous pratiquons :

 

1°) À la visite de printemps nous retirons systématiquement les deux cadres de rive, même s’ils contiennent encore des réserves, mais en général les abeilles les ont vidés puis délaissés pendant l’hiver au point qu’ils peuvent moisir :

BLOG906

 

Nous poussons tous les autres cadres sur un même côté et nous complétons l’autre côté par deux cadres de cire neuve.

 

2°) Lors d’une visite ultérieure (et au plus tard à la visite d’automne) nous décalons d’un cran tous les cadres, toujours dans le même sens, en passant le cadre de rive poussé à l’extérieur sur la rive opposée, avant les deux cadres neufs. On a ainsi les deux plus vieux cadres sur chaque rive, prêts à être supprimés au printemps suivant.

 

Dans l’exemple ci-dessous le décalage se fait de droite à gauche :

BLOG2309

 

C’est le cadre 1 qui va passer en 10 après décalage de tous les autres vers la gauche.

 

À l’époque de cette photo je mettais des punaises sur les nouveaux cadres pour repérer leur âge, c’est maintenant inutile depuis que le système est bien rôdé.

 

Il faut bien sûr noter dans son carnet le sens dans lequel on effectue cette rotation pour chaque ruche (le plus simple est de s’organiser pour faire toujours dans le même sens pour toutes les ruches) ou mettre une indication sur le toit.

 

 

 

Avantages de cette méthode :

 

Cette méthode est simple, accessible à tous et sans prise de risque pour les abeilles. On est sûr de changer 2 cadres par an (c’est déjà ça) et d’assurer une rotation complète des cadres sur 5 ans.

 

Les manipulations se font en même temps que les principales visites sans intervention supplémentaire.

 

Remarques :

 

Les cadres neufs étant d’abord placés en rive, ils ne sont pas toujours bâtis en fin de saison aussi nous n’attendons plus la visite d’automne pour faire la deuxième opération et la faisons maintenant en même temps que la récolte du miel de printemps, même s’il y a du couvain dans le vieux cadre déplacé d’une rive à l’autre.

 

Après avoir fait, au début, un peu au hasard la rotation dans un sens ou dans l’autre suivant comment cela se présentait dans chaque ruche, nous avons uniformisé la rotation au rucher de Marie-France de gauche à droite : pas de chance, je pense maintenant que nous aurions dû choisir l’autre sens. En effet, les ruches étant orientées sud-est, le nid à couvain est souvent situé du côté sud-ouest, plus ensoleillé. Il est peut-être préférable de faire la rotation des cadres de droite à gauche (quand on est derrière la ruche).

 

 

 

Inconvénients :

 

On ne change que 2 cadres.

 

Si la miellée de printemps est précoce et importante (comme en 2012, ce qui n’est vraiment pas le cas cette année), le nid à couvain peut se trouver encombré de miel avant que les nouveaux cadres ne soient bâtis, ce qui gêne la ponte de la reine et peut inciter à l’essaimage.

 

Par cette méthode, le nid à couvain est décentré et peut se sentir un peu coincé sur un côté : il ne peut plus s’étendre naturellement symétriquement, comme il le ferait spontanément, ce qui peut à nouveau inciter à l’essaimage surtout quand nous mettons une grille à reine avec la première hausse.

 

Les cadres neufs, éloignés du centre, servent d’abord principalement au stockage du miel et le couvain reste dans les plus vieux cadres.

 

 

 

C’est probablement pour ces raisons que les apiculteurs plus expérimentés ne pratiquent pas de cette façon.

 

L’Abeille de France (dans son numéro 1001 d’avril 2013) préconise d’introduire les cadres neufs en bordure de la zone de couvain, puis, quand ils sont bâtis, de les replacer au centre en poussant ainsi les vieux cadres de chaque côté de la ruche.

 

Est-ce en renouvelant ces opérations une autre fois que l’on peut ainsi remplacer 3 ou 4 cadres chaque année?

 

Afin de vérifier son intérêt, je pense passer à cette méthode pour les nouvelles colonies et je ne manquerai pas l'occasion de vous en parler l'année prochaine (voir la suite à l’article 63 : http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com/article-63-la-rotation-des-cadres-suite-123218948.html ).

 

Mais, finalement, ces deux méthodes n’ont qu’un seul but : pousser les vieux cadres vers la sortie !

 

Dans le genre "pousser les vieux cadres vers la sortie", dans d’autres domaines que l’apiculture, une pratique consiste à éclater les unités de production. Les apiculteurs font un peu la même chose avec l’essaimage artificiel qui permet l’introduction de nombreux "jeunes cadres", mais ça c’est une autre histoire pour un autre article du blog…

 

Merci de votre attention, et … à bientôt sur :

 

http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com

 

Henri

 

(Remerciements et Bibliographie : voir l’article n° 0 http://miel-et-abeilles-en-touraine.over-blog.com/article-0-remerciements-et-bibliographie-43600752.html   )

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Henri
commenter cet article

commentaires

toubab Gillou 22/03/2015 22:19

Bravo pour vos conseils clairs et précis je reviendrai sur votre site!!

Marie-France et Henri 23/03/2015 07:43

Merci pour votre message et bonne saison apicole à vos abeilles

Présentation

  • : Miel et Abeilles en Touraine
  • Miel et Abeilles en Touraine
  • : Un rucher en Touraine au fil des saisons, la vie des abeilles, les travaux des apiculteurs et leurs émotions.
  • Contact

Histoires en Touraine :

Notre amie Capucine11 nous raconte les merveilleuses histoires de la Touraine et du Val de Loire 
miniaturehttp://www.histoires-et-aventures-en-pays-de-loire.com

Promenade culturelle :

Découvrez la Loire à bord du Saint-Martin-de-Tours, la richesse de ses paysages, de sa faune et des inspirations littéraires qu'elle a suscitées.
BateauSaintMartinDeToursDevantLaLanterneCompressée
http://www.naviloire.com